Novassistance
HomeActualitésLe mois de la photo à Sceaux : parlons photo !

Le mois de la photo à Sceaux : parlons photo !

Mois de la Photo 2012La ville de Sceaux (92) organise la troisième édition du mois de la photo. Cette manifestation artistique a pour but de promouvoir la photographie professionnelle mais c'est une bonne occasion pour faire le point sur la photo numérique.

L'informatique est devenu indissociable de la photographie. Les deux sujets s'entrecroisent et toutes les étapes de vie d'une photo font l'objet d'un traitement informatique. Voyons ça en détail :

 

La prise de vue

En premier, il faut bien-sûr prendre une photo. Je mets de côté les appareils argentiques qui ne servent désormais plus qu'à quelques passionnées. Il existe trois grandes catégories d'appareil-photo numérique : les compacts, les bridges et les reflex.

L'appareil compact, comme son nom l'indique, est de taille réduite. Fonctions simplifiées, zoom escamotable, visée par l'écran, les caractéristiques d'un compact sont dédiées à une utilisation rapide, facile et conviviale.

Le reflex est l'appareil des experts. La principale différence vient de l'objectif interchangeable qui permet de s'adapter à des conditions de prise de vue très différentes et à des volontés esthétiques variées. Un grand angle vous permet d'avoir un champ de vision large, alors qu'un téléobjectif permet de se rapprocher d'un sujet très éloigné. L'appareil reflex a aussi des réglages plus précis et personnalisés qu'un compact, avec des ajustements manuels ou semi-automatiques de l'ouverture et du temps de pose, de la sensibilité iso, différents collimateurs pour utiliser l'autofocus...et on peut aller jusqu'à des fonctions avancées comme la commande d'un flash supplémentaire sans fil ou les poses longues. Le reflex possède surtout un viseur optique qui le différencie du compact.

Le bridge prend son nom du fait que c'est un appareil à mi-chemin entre les 2 catégories précédentes. Il possède des réglages plus fins qu'un compact, un viseur optique ou sur l'écran, et parfois des objectifs interchangeables. C'est un appareil qui offre des photos de bonne qualité, avec des possibilités artistiques sans avoir la complexité (ni la qualité finale) d'un reflex.

La frontière entre ces catégories s'amenuise avec le temps puisque certains compacts ont maintenant la possibilité de changer d'objectif tandis que les reflex ont gagné les fonctions de visée sur l'écran et d'enregistrement vidéo.

 

Le transfert vers l'ordinateur

Les photos sont stockées dans une carte mémoire logée dans l'appareil photo. Il y a deux solutions pour récupérer ses photos :

-brancher l'appareil avec le cordon USB fourni

-sortir la carte-mémoire et la placer dans un lecteur de carte (interne dans la plupart des PC récents ou externe branché en USB)


Ensuite, vous pouvez simplement copier les fichiers à partir de l'explorateur ou suivre une procédure automatique. Attention, il existe plusieurs logiciels qui se proposent d'importer vos photos dans l'ordinateur lorsqu'on insère une carte ou qu'on branche un appareil photo. Windows le fait, la Galerie de Photos Windows Live aussi, Adore Bridge également,...il s'agit de choisir celui qui offre les fonctionnalités les plus adaptées à son utilisation. Un horodatage des dossiers est très souvent proposé, ce qui facilite le classement des photos.

A l'intérieur de certains logiciels, on peut ajouter des informations de géolocalisation ou consulter les informations exif disponibles sur certains appareils-photos qui donnent les réglages de prise de vue (ouverture du diaphragme, durée d'exposition, sensibilité iso,...)

Mais le résultat sera très proche : les fichiers seront copiés sur l'ordinateur pour pouvoir les exploiter.

 

La retouche

Lorsqu'on récupère ses photos, elles ne sont pas toujours parfaites, prêtes à être imprimer ou à être montrer à sa famille et ses amis.

Il existe différents types de retouches, plus ou moins importantes qui vont permettre de donner un rendu final plus satisfaisant à vos photos.

Les retouches de base, disponibles dans les logiciels comme Picasa ou la Galerie de Photo Windows Live sont le recadrage, le redressement, la retouche des yeux rouges, la correction simple des couleurs et de la luminosité et quelques autres réglages plus ou moins utiles.

Pour des retouches en profondeur, les amateurs et les experts se tourneront vers des logiciels plus orientés qualité photo comme Adobe Lightroom et Photoshop.

Certains appareils-photos fournissent des fichiers raw, c'est à dire les fichiers bruts sortis du capteur, sans traitement numérique qui les transforme en jpg. Ces fichiers permettent des manipulations plus profondes avec le logiciel qui les transforme en jpg, fourni avec l'appareil.

 

Le classement

Picasa et la Galerie de Photos Windows Live sont les deux principaux programmes gratuits de gestion de photos. Ils intègrent quelques outils de retouche mais ils permettent surtout de s'y retrouver dans une importante collection de photos en offrant des outils :

-un classement par date, simple et efficace pour avoir un premier tri

-la reconnaissance automatique du visage : on identifie une personne sur une photo et le logiciel reconnait le visage sur les autres photos de la collection. En affinant, on arrive à un résultat impressionnant.

-la géolocalisation : si on donne les informations de localisation de la prise de vue pour ses photos, on peut ensuite les classer selon ce critère et regrouper ses photos prises à un endroit, à plusieurs années d'écart par exemple.

-des mots-clés : on attribue un ou plusieurs mots clés à différentes photos. On peut ensuite trier les photos selon ces mots clés pour faire apparaitre toutes les photos qui s'y rapportent. "Anniversaire", "Noël", "2012", "grand-mère",...les possibilités sont infinies.

 

L'impression

Pour mettre ses photos sur papier, il existe là encore différentes façons de procéder :

-l'imprimante : avec une imprimante à jet d'encre couleur, on peut souvent obtenir des résultats très corrects. Le coût du papier photo et des cartouches d'encre est tout de même à vérifier avant de se lancer dans une impression en grande quantité. L'avantage est qu'on a ses photos immédiatement et qu'on peut être sûr qu'elles n'ont été dans les mains de personne, ce qui est parfois important pour des photos privées.

-le magasin photo : les boutiques de photographes qui développaient les pellicules ont évolué et proposent désormais de tirer sur papier des photos numériques. Il suffit d'apporter ses fichiers sur un support adapté (CD, DVD, clé USB, carte mémoire) et on récupère ensuite ses tirages papiers sur place.

-les sites d'impression en ligne : de nombreux sites internet proposent l'impression des photos numériques sur papiers. Ils proposent des services innovants, des formats d'impressions très variés (taille du papier, livre-photo, impression sur T-shirt ou tasse à café,...) et leur prix est très compétitifs. Au niveau qualité, c'est souvent bon, mais tous ne se valent pas.

 

La sauvegarde

Quand on a une collection de photos, elle est souvent précieuse et perdre toutes ses photos par la faute d'une panne de disque dur devient un évènement douloureux. Les disques durs n'ont pas une vie éternelle, bien au contraire. Il est donc très important de faire une copie de sauvegarde de vos photos. Le minimum de sécurité est d'avoir tous ses fichiers en double. pour cela, il existe différentes solutions plus ou moins sûres :

-graver des CD/DVD : cette solution qui était la norme il y a dix ans est devenue dépassée. D'abord par la quantité de données, il n'est pas rare qu'une collection de photos dépasse les 4,7 Go qu'on peut graver sur un DVD. Devoir graver plusieurs DVD à chaque sauvegarde est un exercice pénible et long et on finit par repousser cette corvée et la sauvegarde n'est plus faite. Ensuite parce qu'un DVD gravé a une durée de vie très limitée. Dans d'excellentes conditions de stockage (au sec, à l'abri de la lumière, à une température tempérée et sans jamais lire le DVD), on peut garder un DVD 10 ans avant que des données commencent à s'effacer. En conditions plus variées, on peut vite perdre des fichiers et avoir un DVD illisible.

-le disque dur externe : Copier ses photos sur un deuxième disque dur est une bonne solution. Un logiciel de sauvegarde peut même se charger pour vous de copier régulièrement les fichiers qu'on veut sur le disque de sauvegarde, sans qu'on ait à s'en occuper. En ayant les fichiers en permanence sur votre disque dur principal et sur un disque dur externe, on est quasiment sûr de ne jamais perdre ses photos pour un problème de panne de disque. Il reste un risque : si son habitation subit un dommage (incendie, dégât des eaux,...) et que les deux disques s'y trouvent, on peut tout perdre d'un coup. Pour éviter ça, on devrait placer le disque de sauvegarde dans un endroit distinct, mais la sauvegarde devient plus difficile.

-le site de stockage en ligne : différents sites internet proposent de stocker vos fichiers sur un espace sécurisé. Je ferai prochainement un article sur ces services mais on peut déjà dire qu'ils apportent une grande sécurité de stockage, et un espace gratuit (5 Go souvent) mais qu'au-delà, c'est payant. Et il reste l'inconvénient de devoir être connecté pour y accéder.

 

 

Conclusion

La photo numérique est devenu un domaine informatique à part entière, et qui offre des possibilités infinies. J'espère que ce petit guide vous aura été utile. je reviendrai sur certains points plus en détail dans les articles à venir.

Novassistance

78 Rue d'Estienne d'Orves

91370 VERRIERES LE BUISSON

Tel : 01 69 20 77 50

       

 41 Rue Jean Moulin

28290 CHAPELLE ROYALE

Tel : 02 37 37 75 29

Aller au haut