Novassistance
HomeActualités

Un PC en panne ?

Votre PC ne démarre plus ? Il ne se passe rien quand vous appuyez sur le bouton d'alimentation ou bien vous tombez sur un écran d'erreur ?

Tout n'est peut-être pas perdu !

Dans de nombreux cas, il suffit d'une petite réparation pour redonner vie à votre ordinateur au lieu d'en racheter un. Et dans le cas où la réparation coûterait trop cher, il est très souvent possible de récupérer les données du disque dur pour ne pas perdre vos précieux documents et les photos de votre famille !

N'hésitez pas et appeler nous au 01 69 20 77 50 !

Le 8 avril 2014 : Fin du support pour Windows XP : quelles conséquences ?

La fin du support

Depuis plusieurs mois, Microsoft a annoncé que le 8 avril 2014, l'entreprise cessera le support de Windows XP ainsi que d'Office 2003. La fin du support implique la fin de la publication des mises à jour de sécurité habituellement publiées très régulièrement, pour combler les failles de sécurité.

Pour connaître les conséquences possibles, il est important de comprendre le mécanisme qui permet à Microsoft de corriger les failles de sécurité. Ils ont des équipes qui travaillent à plein temps sur le sujet mais le plus souvent, ces failles sont mises en évidence par des hackers. Certains hackers le font avec de bonnes intentions et préviennent Microsoft des problèmes détectés avant que ça ne soit utilisé à de mauvaises fins. Mais souvent, les hackers utilisent ces failles pour de mauvaises actions et Microsoft n'intervient pour corriger la faille qu'après qu'elle ait été utilisée.

Depuis l'annonce de la fin du support, les hackers malintentionnés n'avaient aucun intérêt de lancer des attaques mettant en évidence de nouvelles failles de sécurité. Ils ont mis ces failles de côté pour peaufiner la façon avec la quelle ils vont les utiliser le jour où ils seront sûrs d'avoir le champ libre. Le risque d'infection généralisée par des virus de toutes sortes est donc à prendre au sérieux.

 

Et mon antivirus alors ?

Un antivirus à jour et efficace ne pourra pas combler toutes les failles de sécurité. C'est un peu comme si on mettait une porte blindée fermée à double tour à sa maison mais qu'on laissait une fenêtre ouverte dans l'arrière cour. Un cambrioleur aurait vite fait de s'introduire chez vous.

Les virus prennent principalement 2 formes :

-soit il s'agit d'utiliser votre ordinateur sans que vous vous en rendiez compte pour lancer des attaques groupées envers un serveur Internet. Imaginez plusieurs millions d'ordinateurs cherchant à se connecter simultanément au même site Internet, le serveur exploserait à coup sûr. Une attaque de ce genre pourrait porter contre un site gouvernemental ou une grosse entreprise, avec d'importantes conséquences économiques. Dans ce cas, le propriétaire de l'ordinateur infecté ne supporte pas directement les conséquences du virus.

-soit il s'agit de récolter les données personnelles sur le PC (documents, frappes au clavier, mouvement de souris, copies d'écran,...) et chacune de ces informations pourra être utilisée ensuite. La pire des possibilités est bien-sûr le vol des identifiants et mots de passe pour les sites bancaires, de paiement en ligne ou d'achats en ligne stockant les coordonnées bancaires.

 

 

Que faire ?

La préconisation la plus évidente est de cesser d'utiliser Windows XP et Office 2003 pour passer à un système d'exploitation plus récent et sécurisé. Malgré de nombreuses critiques, Windows 8.1 est la meilleure réponse. Avec une installation simple, on se heurte à une interface désagréable et qui ne permet pas d'utiliser efficacement son ordinateur. Mais je propose d'effectuer une petite configuration qui gomme tous les défauts de Windows 8 pour en tirer tous les avantages.

Dans la plupart des cas, une configuration ancienne ne permet pas d'installer Windows 8.1. Un PC qui a plus de 6 ans n'aura pas un processeur assez performant, et pas assez de RAM pour faire tourner Windows 8 de façon efficace. De toutes façons, un PC qui a plus de 6 ans a de grandes chances de tomber en panne, donc le remplacement n'est pas un investissement perdu. Dans ce cas, il faudra acquérir un nouvel ordinateur (PC portable ou unité centrale assemblée par mes soins).

Si vous avez un doute sur la possibilité d'installer Windows 8.1 sur votre ordinateur, je peux venir faire un diagnostic et vous donner la réponse rapidement. Je vous indiquerai aussi si vos périphériques comme les imprimantes seront compatibles ou si un changement est aussi nécessaire.

L'installation de Windows 8.1 implique la formatage du disque C et la réinstallation de tous les logiciels. Je m'occupe d'effectuer une sauvegarde de tous les documents, emails, photos,... avant l'installation et de les restaurer après.

Pour remplacer Office 2003, on peut soit passer à la version 2013, soit utiliser un logiciel gratuit équivalent comme LibreOffice. Cette dernière solution a l'avantage du prix mais les fonctionnalités réduites et les problèmes de compatibilité m'empêchent de la préconiser dans un environnement professionnel. Pour une utilisation domestique occasionnelle par contre, elle est tout à fait indiquée.

Enfin, Windows 8.1 dispose d'un antivirus intégré qui est tout à fait acceptable pour une utilisation basique de l'ordinateur (navigation simple sur Internet, échanges d'emails, stockage et retouche photo,...). Si vous avez des ados à la maison ou que vous avez l'habitude de télécharger de nombreux fichiers (vidéos, jeux, applications,...), il est indispensable d'investir dans un antivirus payant, dont le plus efficace est, à mon avis, Kaspersky Internet Security.

 

Le mois de la photo à Sceaux : parlons photo !

Mois de la Photo 2012La ville de Sceaux (92) organise la troisième édition du mois de la photo. Cette manifestation artistique a pour but de promouvoir la photographie professionnelle mais c'est une bonne occasion pour faire le point sur la photo numérique.

L'informatique est devenu indissociable de la photographie. Les deux sujets s'entrecroisent et toutes les étapes de vie d'une photo font l'objet d'un traitement informatique. Voyons ça en détail :

 

La prise de vue

En premier, il faut bien-sûr prendre une photo. Je mets de côté les appareils argentiques qui ne servent désormais plus qu'à quelques passionnées. Il existe trois grandes catégories d'appareil-photo numérique : les compacts, les bridges et les reflex.

L'appareil compact, comme son nom l'indique, est de taille réduite. Fonctions simplifiées, zoom escamotable, visée par l'écran, les caractéristiques d'un compact sont dédiées à une utilisation rapide, facile et conviviale.

Le reflex est l'appareil des experts. La principale différence vient de l'objectif interchangeable qui permet de s'adapter à des conditions de prise de vue très différentes et à des volontés esthétiques variées. Un grand angle vous permet d'avoir un champ de vision large, alors qu'un téléobjectif permet de se rapprocher d'un sujet très éloigné. L'appareil reflex a aussi des réglages plus précis et personnalisés qu'un compact, avec des ajustements manuels ou semi-automatiques de l'ouverture et du temps de pose, de la sensibilité iso, différents collimateurs pour utiliser l'autofocus...et on peut aller jusqu'à des fonctions avancées comme la commande d'un flash supplémentaire sans fil ou les poses longues. Le reflex possède surtout un viseur optique qui le différencie du compact.

Le bridge prend son nom du fait que c'est un appareil à mi-chemin entre les 2 catégories précédentes. Il possède des réglages plus fins qu'un compact, un viseur optique ou sur l'écran, et parfois des objectifs interchangeables. C'est un appareil qui offre des photos de bonne qualité, avec des possibilités artistiques sans avoir la complexité (ni la qualité finale) d'un reflex.

La frontière entre ces catégories s'amenuise avec le temps puisque certains compacts ont maintenant la possibilité de changer d'objectif tandis que les reflex ont gagné les fonctions de visée sur l'écran et d'enregistrement vidéo.

 

Le transfert vers l'ordinateur

Les photos sont stockées dans une carte mémoire logée dans l'appareil photo. Il y a deux solutions pour récupérer ses photos :

-brancher l'appareil avec le cordon USB fourni

-sortir la carte-mémoire et la placer dans un lecteur de carte (interne dans la plupart des PC récents ou externe branché en USB)


Ensuite, vous pouvez simplement copier les fichiers à partir de l'explorateur ou suivre une procédure automatique. Attention, il existe plusieurs logiciels qui se proposent d'importer vos photos dans l'ordinateur lorsqu'on insère une carte ou qu'on branche un appareil photo. Windows le fait, la Galerie de Photos Windows Live aussi, Adore Bridge également,...il s'agit de choisir celui qui offre les fonctionnalités les plus adaptées à son utilisation. Un horodatage des dossiers est très souvent proposé, ce qui facilite le classement des photos.

A l'intérieur de certains logiciels, on peut ajouter des informations de géolocalisation ou consulter les informations exif disponibles sur certains appareils-photos qui donnent les réglages de prise de vue (ouverture du diaphragme, durée d'exposition, sensibilité iso,...)

Mais le résultat sera très proche : les fichiers seront copiés sur l'ordinateur pour pouvoir les exploiter.

 

La retouche

Lorsqu'on récupère ses photos, elles ne sont pas toujours parfaites, prêtes à être imprimer ou à être montrer à sa famille et ses amis.

Il existe différents types de retouches, plus ou moins importantes qui vont permettre de donner un rendu final plus satisfaisant à vos photos.

Les retouches de base, disponibles dans les logiciels comme Picasa ou la Galerie de Photo Windows Live sont le recadrage, le redressement, la retouche des yeux rouges, la correction simple des couleurs et de la luminosité et quelques autres réglages plus ou moins utiles.

Pour des retouches en profondeur, les amateurs et les experts se tourneront vers des logiciels plus orientés qualité photo comme Adobe Lightroom et Photoshop.

Certains appareils-photos fournissent des fichiers raw, c'est à dire les fichiers bruts sortis du capteur, sans traitement numérique qui les transforme en jpg. Ces fichiers permettent des manipulations plus profondes avec le logiciel qui les transforme en jpg, fourni avec l'appareil.

 

Le classement

Picasa et la Galerie de Photos Windows Live sont les deux principaux programmes gratuits de gestion de photos. Ils intègrent quelques outils de retouche mais ils permettent surtout de s'y retrouver dans une importante collection de photos en offrant des outils :

-un classement par date, simple et efficace pour avoir un premier tri

-la reconnaissance automatique du visage : on identifie une personne sur une photo et le logiciel reconnait le visage sur les autres photos de la collection. En affinant, on arrive à un résultat impressionnant.

-la géolocalisation : si on donne les informations de localisation de la prise de vue pour ses photos, on peut ensuite les classer selon ce critère et regrouper ses photos prises à un endroit, à plusieurs années d'écart par exemple.

-des mots-clés : on attribue un ou plusieurs mots clés à différentes photos. On peut ensuite trier les photos selon ces mots clés pour faire apparaitre toutes les photos qui s'y rapportent. "Anniversaire", "Noël", "2012", "grand-mère",...les possibilités sont infinies.

 

L'impression

Pour mettre ses photos sur papier, il existe là encore différentes façons de procéder :

-l'imprimante : avec une imprimante à jet d'encre couleur, on peut souvent obtenir des résultats très corrects. Le coût du papier photo et des cartouches d'encre est tout de même à vérifier avant de se lancer dans une impression en grande quantité. L'avantage est qu'on a ses photos immédiatement et qu'on peut être sûr qu'elles n'ont été dans les mains de personne, ce qui est parfois important pour des photos privées.

-le magasin photo : les boutiques de photographes qui développaient les pellicules ont évolué et proposent désormais de tirer sur papier des photos numériques. Il suffit d'apporter ses fichiers sur un support adapté (CD, DVD, clé USB, carte mémoire) et on récupère ensuite ses tirages papiers sur place.

-les sites d'impression en ligne : de nombreux sites internet proposent l'impression des photos numériques sur papiers. Ils proposent des services innovants, des formats d'impressions très variés (taille du papier, livre-photo, impression sur T-shirt ou tasse à café,...) et leur prix est très compétitifs. Au niveau qualité, c'est souvent bon, mais tous ne se valent pas.

 

La sauvegarde

Quand on a une collection de photos, elle est souvent précieuse et perdre toutes ses photos par la faute d'une panne de disque dur devient un évènement douloureux. Les disques durs n'ont pas une vie éternelle, bien au contraire. Il est donc très important de faire une copie de sauvegarde de vos photos. Le minimum de sécurité est d'avoir tous ses fichiers en double. pour cela, il existe différentes solutions plus ou moins sûres :

-graver des CD/DVD : cette solution qui était la norme il y a dix ans est devenue dépassée. D'abord par la quantité de données, il n'est pas rare qu'une collection de photos dépasse les 4,7 Go qu'on peut graver sur un DVD. Devoir graver plusieurs DVD à chaque sauvegarde est un exercice pénible et long et on finit par repousser cette corvée et la sauvegarde n'est plus faite. Ensuite parce qu'un DVD gravé a une durée de vie très limitée. Dans d'excellentes conditions de stockage (au sec, à l'abri de la lumière, à une température tempérée et sans jamais lire le DVD), on peut garder un DVD 10 ans avant que des données commencent à s'effacer. En conditions plus variées, on peut vite perdre des fichiers et avoir un DVD illisible.

-le disque dur externe : Copier ses photos sur un deuxième disque dur est une bonne solution. Un logiciel de sauvegarde peut même se charger pour vous de copier régulièrement les fichiers qu'on veut sur le disque de sauvegarde, sans qu'on ait à s'en occuper. En ayant les fichiers en permanence sur votre disque dur principal et sur un disque dur externe, on est quasiment sûr de ne jamais perdre ses photos pour un problème de panne de disque. Il reste un risque : si son habitation subit un dommage (incendie, dégât des eaux,...) et que les deux disques s'y trouvent, on peut tout perdre d'un coup. Pour éviter ça, on devrait placer le disque de sauvegarde dans un endroit distinct, mais la sauvegarde devient plus difficile.

-le site de stockage en ligne : différents sites internet proposent de stocker vos fichiers sur un espace sécurisé. Je ferai prochainement un article sur ces services mais on peut déjà dire qu'ils apportent une grande sécurité de stockage, et un espace gratuit (5 Go souvent) mais qu'au-delà, c'est payant. Et il reste l'inconvénient de devoir être connecté pour y accéder.

 

 

Conclusion

La photo numérique est devenu un domaine informatique à part entière, et qui offre des possibilités infinies. J'espère que ce petit guide vous aura été utile. je reviendrai sur certains points plus en détail dans les articles à venir.

Les navigateurs et le "tracking" publicitaire

Les dernières versions des principaux navigateurs intègrent une fonction "Do not track" : Opera 12, Firefox 18, Chrome 23 et Internet Explorer 10.

Une polémique est née suite à la décision de Microsoft pour Internet Explorer 10, d'activer cette fonction par défaut.

 

Un petit rappel s'impose : lorsque vous naviguez sur Internet, les sites enregistrent des informations sur votre navigation dans des petits fichiers appelé cookies sur votre ordinateur. Ces fichiers peuvent enregistrer votre compte sur un site (pour que vous n'ayez pas à vous identifier à chaque fois que vous parcourez le site, ce qui serait particulièrement pénible !), mais aussi votre historique de navigation, sur ce site ou sur d'autres. Ainsi, vous pouvez voir s'afficher des publicités qui sont très liées aux pages que vous avez visité juste avant. Le site a utilisé vos données de navigation pour afficher une publicité qu'il juge plus pertinente pour vous. La frontière avec la violation de vie privée est mince.

Option Do Not Track sur Firefox 18Option En activant la fonction "Do not track", votre navigateur indique aux sites Internet que vous ne voulez pas que votre navigation soit utilisée pour des fins publicitaires. Formidable non ? Et bien pas vraiment. Tout cela dépend du bon vouloir du site Internet qui reçoit ce message. Il peut très bien l'ignorer, aucun standard n'est encore en place et rien n'oblige à suivre ce que dit votre navigateur.

Pire que ça, en activant cette fonction par défaut sur son navigateur, Microsoft va pousser les éditeurs de sites à ne pas suivre la demande légitime des internautes car ce serait une perte de revenus trop importante pour eux. Une publicité bien ciblée incite plus à cliquer dessus et c'est la base de la rémunération des sites Internet.

Et pour l'utilisateur, quelle est la conséquence ? En indiquant aux sites de ne pas vous pister, et en supposant qu'un site respecte votre décision, il vous affichera des publicités non-ciblées, qui ne vous intéressent probablement pas du tout et il devra donc en afficher encore plus qu'avant pour essayer d'avoir le même chiffre d'affaires qu'avant. Donc vous n'y avez pas gagné grand chose en confort, à part une éventuelle vie privée mieux protégée, ce qui est assez illusoire.

 

Pour le moment, cette fonction n'est donc pas efficace et intéressante. Il reste du travail avant que tous les éditeurs de sites ne se mettent d'accord pour l'utiliser à bon escient. En attendant, vous pouvez toujours utiliser un bloqueur de publicité comme Adblock Plus pour que les publicités disparaissent.

Que vaut le nouveau Windows 8 ?

Logo Windows 8

Microsoft a commercialisé la nouvelle version de son nouveau système d'exploitation : Windows 8. 

Alors faut-il passer à cette nouvelle version ?

Pour répondre à cette question, j'ai fait un essai de Windows 8 en l'installant sur un PC neuf et en procédant à la mise à jour depuis un PC fonctionnant sous Windows 7.

 

Installation

L'installation d'un PC neuf se passe sans difficulté. La procédure est un rhabillage de la procédure d'installation de Windows 7, avec quelques options supplémentaires lors des dernières étapes avec notamment la connexion à un compte Microsoft. Cette connexion est plutôt bien faite et n'a pas besoin d'une adresse mail particulière. Pour ma part, j'ai utilisé une adresse Gmail et dès le démarrage de l'ordinateur, j'ai eu la bonne surprise de voir que le logiciel de messagerie était déjà paramétré pour mon compte, que l'agenda affichait mes rendez-vous et que l'icône du profil était celle que j'avais définie auparavant dans mon compte. Bref, de ce côté là, les choses sont simplifiées, pas besoin de chercher les paramètres des serveurs pop, smtp ou imap.

 

Démarrage rapide

Microsoft promet un démarrage en 8 à 15 secondes pour cette version. Un soin particulier a été apporté à l'optimisation du temps de démarrage. J'ai constaté un démarrage très rapide, même sur une machine pas très puissante.

 

Interface

Ecran d'accueil de Windows 8 Au démarrage, on arrive sur la nouvelle interface sous forme de "tuiles" de couleur qui représentent chacune une application ou un raccourci. Cette interface identique pour les téléphone Windows Phone et les tablettes Windows n'a strictement aucun intérêt sur un PC. Le pire est que cette partie "tablette" du système fonctionne avec des applications différentes des applications Windows standard.

Un écran partagé en 2 avec une application épinglée Les applications en mode tablette fonctionnent en plein écran, avec une possibilité d'épingler une application sur une partie de l'écran pour en afficher une deuxième. Cette application reste sur le côté gauche, même en mode bureau ensuite.

On note tout de même des applications fournies avec Windows plutôt bien faites comme la Carte géolocalisée très détaillée, l'agenda, ou les tuiles d'actualités qui se mettent à jour en diffusant les dernières nouvelles sans ouvrir l'application. L'application photo permet d'afficher les photos des ordinateurs du réseau ainsi que de se connecter directement à des services en ligne comme Facebook, Windows Live ou FlickR. Dommage qu'il manque Picasa.

 

Des manipulations complexes et pas intuitives

Cliquer en haut à gauche de l'écran fait réapparaitre la dernière application utilisée. Est-ce un raccourci utile ? Moi, j'ai plutôt été gêné par cette fonction qui s'est déclenchée sans que je cherche alors que je voulais juste cliquer dans cet endroit de l'écran.

Cliquer en bas à gauche fait apparaitre un lien vers l'écran d'accueil.

Le menu Charms à droite Pointer en bas ou en haut à droite puis bouger fait apparaitre un menu "Charms" avec quelques raccourcis : paramètres de l'ordinateur (ou panneau de configuration si on est sur le bureau), paramètres de l'application, écran d'accueil,...

Pour fermer une application "tablette", il faut pointer la souris en haut de l'écran, attendre que le curseur se transforme en petite "main" puis cliquer et descendre en bas de l'écran en maintenant le bouton appuyé. Cette manipulation n'est pas clairement indiquée et est pénible à faire donc la plupart des utilisateurs se contenteront de cliquer sur le menu principal et les applications continueront de tourner en arrière-plan, consommant de la mémoire pour rien.

 

Le Windows Store

Windows Store Microsoft embraye le mouvement initié par Apple et Google, avec respectivement l'AppStore et le GooglePlay pour ouvrir une plate-forme de téléchargement d'applications pour Windows 8. Comme sur les 2 autres, vous y trouverez des applications gratuites et des payantes, et il faudra aussi faire la distinction entre les applications du mode "tablette" et les applications "bureau".

 

Le bureau et l'absence du menu démarrer

Le mode "bureau" traditionnel ressemble beaucoup à l'ancien bureau à une GROSSE différence près : l'absence du menu démarrer. Ce menu a été jugé inutile par Microsoft qui se base pour ça sur des études de comportement des utilisateurs, qui n'utiliseraient que très peu ce menu.

En étant au contact de nombreux utilisateurs, je pourrais dire le contraire et l'absence de ce menu est vraiment déstabilisante. Il faut donc se créer tout de suite les raccourcis vers les programmes habituels et les dossiers les plus utilisés sur le bureau ou la barre des tâches.

La liste des applications et sa fonction recherche On peut se rassurer avec la liste des applications qui est disponible sur l'écran d'accueil en cliquant avec le bouton droit sur une application. Encore une manipulation qui n'est pas intuitive pour trouver une liste.

J'ai aussi trouvé étrange que la même manipulation fait apparaitre deux écrans différents selon que vous soyez en mode bureau ou en mode tablette. Si vous pointer en bas ou en haut à droite de l'écran, et que vous cliquez sur l'icône Paramètre, d'un côté, vous avez une nouvelle interface de paramètres de l'ordinateur, de l'autre, vous retrouvez le bon vieux panneau de configuration.

 

L'explorateur et son ruban

L'explorateur de Windows 8 et son ruban L'explorateur Windows change d'apparence et y gagne un ruban à la façon des dernières versions de Microsoft Office. On accède ainsi rapidement à des fonctions souvent utiles.

On gagne aussi une nouvelle interface pour la copie de fichiers qu'on peut enfin mettre en pause, et un nouveau gestionnaire des tâches, plus complet.

Windows gère aussi nativement les disques virtuels en ouvrant les fichiers d'image disque vhd et iso.

L'interface comporte sa petite touche de couleur rappelant l'interface "tablette".

 

Les services Microsoft en avant

Xbox Music On n'est jamais mieux servi que par soi-même, Microsoft a ainsi mis en avant les services "maison" comme SkyDrive pour le stockage en ligne (le fameux "cloud", j'y reviendrai dans un autre article) ou Skype qui a été racheté récemment, les cartes Bing Maps, ou les services Xbox Live et Xbox Music.

 

IE 10

Internet Explorer passe en version 10. Je ne développe pas ce point, les nouveautés sont réduites par rapport à IE9. Le principal changement est le mode "tablette" plein écran, avec une interface pas très pratique. IE peut enfin synchroniser les favoris et les mots de passe en passant par le compte Microsoft associé à l'ordinateur. Cette fonction existe depuis longtemps sur Firefox, Opera et Chrome.

 

Un antivirus intégré

Windows Defender est devenu un antivirus. En fait, il s'agit d'un rhabillage de Microsoft Security Essentials, l'antivirus gratuit que Microsoft propose depuis quelques temps déjà. C'était un antivirus efficace et discret, sans doute le meilleur antivirus gratuit du moment donc il doit garder ces atouts sur Windows 8. Il faut tout de même noter qu'on est loin des sécurités qu'apportent des solutions complètes comme Kaspersky Internet Security ou Norton Internet Security qui ne se contentent pas d'un antivirus mais offrent plusieurs protections supplémentaires (j'en parlerai dans un autre article).

 

Une réinstallation facile

Les options de restauration Windows 8 propose des outils de remise à zéro de Windows sans toucher aux fichiers de l'utilisateurs ou de réinstallation complète avec formatage du disque. On y trouve aussi des possibilités de restauration de certains paramètres (l'accès à votre réseau Wifi par exemple) et la liste des applications qui étaient installées sur l'ordinateur avant le formatage. Les applications elles-mêmes ne sont pas restaurées car elles pouvaient être la cause du problème qui vous a fait réinstallé Windows.

 

Un bilan mitigé

Evidemment, Windows 8 apporte son lot de nouveautés intéressantes, des fonctions utiles dont certaines étaient attendues depuis longtemps. Mais il le fait au prix d'une interface vraiment dérangeante et à l'ergonomie douteuse.

Alors finalement, faut-il passer à Windows 8 ? Je dirais que si vous pensez vous habituer facilement au changement d'interface, vous pouvez vous lancer et profiter des nouveautés de cette version 8. Sinon, Windows 7 a encore de beaux jours devant lui.

Enfin, si vous êtes encore sous Windows XP, je vous conseille vraiment de passer à Windows 7 ou Windows 8, qui vous offriront une excellente stabilité et un confort d'utilisation bien plus grands...à condition d'avoir un ordinateur assez récent et puissant pour cela.

 

Configuration minimale pour Windows 8 :

  •     processeur à 1 GHz
  •     puce graphique DirectX 9 avec pilote WDDM 1.0
  •     1 Go de mémoire vive (32 bits) ou 2 Go (64 bits)
  •     16 Go d'espace de stockage (32 bits) ou 20 Go (64 bits)
  •     une définition d'écran XGA (1024 x 768 pixels)

Personnellement, je recommanderais un processeur dual-core récent, 4 Go de mémoire vive, 100 Go d'espace de stockage et une résolution d'écran de 1366x768 au minimum.

Page 2 sur 2

Novassistance

78 Rue d'Estienne d'Orves

91370 VERRIERES LE BUISSON

Tel : 01 69 20 77 50

       

 41 Rue Jean Moulin

28290 CHAPELLE ROYALE

Tel : 02 37 37 75 29

Aller au haut